AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 lisbeth ainsworth •• La différence entre moi et un fou, c'est que moi, je ne suis pas folle.

Aller en bas 
AuteurMessage
Lisbeth Ainsworth Meadow
    LIZ ta voix s'efface de mes pensées

avatar

Nombre de messages : 148
<center><b>PICTURE</b><i>t :
Date d'inscription : 08/02/2009

IF YOU WANNA BE MY LOVER,
friends&c0':

MessageSujet: lisbeth ainsworth •• La différence entre moi et un fou, c'est que moi, je ne suis pas folle.   Dim 8 Fév - 22:06


Découvrez Kate Havnevik!


Lisbeth Ainsworth

«  Lately, I have had the strangest feeling with no vivid reason here to find  »


TIME IS RUNNING OUT...

    Vous voyez, cette fille, au loin? Dans ce parc qui lui permet de ce fondre dans la masse, et recroquevillée sur elle-même sur ce banc en piteux état? Et bien, c'est d'elle que je vais vous parler. Oh, ne faites pas cette tête et n'ayez pas de préjugés en voyant son maquillage coulant encore à cause des larmes de la veille, ses vêtements plutôt kitch et pas cher, et sa façon de s'énerver contre une cigarette qu'elle n'arrive pas à convenablement rouler. Non, car cette fille, ou plutôt cette jeune femme, est bien plus que les apparences, croyez-moi. « Putain de merde, c'est décidé, j'vais acheter des blondes! » Cette demoiselle un peu trop vulgaire et pas assez patiente répond au doux prénom de Lisbeth, qui se réduit très souvent en Beth ou en Liz, ou pire encore Lizzette, et entre nous, la brunette a toujours préféré son prénom à ses surnoms ridicules auxquels à présent elle répond, mais elle ne le dira jamais à ses amis, peur de les vexer. Oh, et juste, pour prévenir, ne lui demandez pas son nom de famille si vous tenez à votre vie: non pas que Ainsworth forme un jeu de mots ou encore qu'il ne soit pas vraiment harmonieux, tout simplement parce que la jeune refuse de faire partie de cette famille. Crise d'adolescence, vous croyez vraiment? Pourtant la brunette a eu ses vingt ans la veille, c'est-à-dire le vingt-trois janvier,et elle est bien trop mature -ayant tout de même gardé une part d'enfant- pour que cela soit la cause. L'impulsive n'a quitté qu'une seule fois Londres et cela a été la pire expérience de sa vie, c'est pourquoi aujourd'hui elle s'est fait la promesse de ne jamais quitté la ville où elle est née. La ville de son enfance, la ville de tout.

    Alors, entre nous, sentez-vous prêt à aller plus loin que ce que dégage Lisbeth? Êtes-vous prêt à rencontrer une fille comparable à une pile électrique,au rire trop bruyant, et au caractère de cochon? Si oui, je n'aurai qu'une chose à dire: accrochez-vous et vous serez merveilleusement bien récompensé.


I'M FALLING DOWN



    Je n'ai jamais aimé écrire des lettres sur les ordinateurs portables, je ne peux m'empêcher de penser que c'est une sorte de manque de respect envers la personne vers laquelle on envoie cette putain de lettre. Putain de lettre que je refais pour environ la centième fois à présent. Pour me calmer, je sors mes Camel que je viens à peine d'acheter, et sors également mes allumettes, avec une desquelles j'allume négligemment ma cigarette, située au bout de ma bouche, et c'est pourquoi je me crame légèrement mes cils. « Bordel! » criais-je immédiatement après que mes cils soient brulés, mais il faut se rendre à l'évidence, je suis bien trop maladroite et tête en l'air depuis mon enfance pour éviter ce genre de choses. Alors que ma blonde se consume rapidement, je décide d'en profiter un maximum et laisse alors tomber mon crayon sur le sol pour m'allonger sur mon lit, la cigarette toujours en bouche. Oh, je sais ce que vous vous dites, elle fume dans sa chambre! Et alors? J'ai toujours plus aimé l'odeur que laissait la cigarette que la cigarette elle-même alors je ne suis pas prête d'arrêter de fumer dans mon appartement, croyez-moi!

    Mon cœur se serre, car comme toujours, je n'arrive pas à penser à autre chose qu'à lui, encore une fois. J'ai beau tenté de m'occuper, même quand je pratique ma passion, j'en viens à penser à lui. J'écrase ma Camel dans mon cendrier aux milles couleurs et me re-concentre sur ma fichue lettre.

    « Tu sais, je te revois, partir au loin sans te retourner, et...Même si j'étais en larmes, même si je voulais pas que tu partes, je pouvais pas m'empêcher de penser que t'étais beau. Divinement beau et que j'ai déjà eu une sacrée chance de t'avoir parce que toi et moi, on sait très bien que je te mérite pas. Tu t'en es juste rendu compte bien trop tard et tu me l'as dis trop brutalement, car moi...Moi, je t'avais déjà tout offert, même si tu l'avais pas remarqué. Mon cœur, mon âme, et même mon esprit. Tu sais comment je suis, non? Tu sais que je suis réservée, que j'aime pas ça, dévoiler mes sentiments, t'aurais dû comprendre non? J'étais folle amoureuse de toi, comme les fichues adolescentes avec leur premier amour, qui écrit les initiales avec un cœur partout! J'étais heureuse, et quand t'es parti, t'as emporté tout le bonheur que j'avais avec toi. En partant, je t'avoue même que t'as emporté mon âme. Et pourtant, tu sais, mon cœur ne répond qu'à un seul prénom et c'est le tien. Pour toujours, on se l'était promis. C'est fou comme ton sourire me manque. Tu sais, celui qui suffisait pour me faire oublier tous mes problèmes et pour me rendre la plus heureuse. »

    J'arrête dans ma lancée, et je déchire en quatre la feuille, alors que je sanglote comme une enfant qui vient de casser un jouet. Sauf que là, c'est mon cœur que j'ai brisé. Finalement, j'abandonne, et sous un excès de folie, je mets toutes les feuilles utilisés -et surtout déchirées- dans ma poubelle, alors que je rejoins à nouveau mon lit. C'est fou comme un simple matelas et une couette multicolore peuvent créer une sensation de protection et de réconfort. D'ailleurs, cela permet de me calmer, et je décide d'arrêter de me morfondre. Mon subconscient me ramène à l'esprit la voix de celui que j'aime, et immédiatement je ferme les yeux pour imaginer qu'il est à côté de moi, dans ce trop grand lit pour une seule personne. Oui, je l'imagine, ses doigts passant dans mes cheveux alors que son regard se plonge dans le mien. J'entends encore sa voix qui me crie qu'il m'aime, et son cœur qui bat pour moi.

    Tous les bons moments sont éphémères, et celui-ci ne fera pas exception car à présent mon téléphone sonne et mon imagination se coupe lorsqu'elle entend une musique des Smashing Pumpkins envahissant la pièce. Je ne sais de qui il s'agit, mais je lui en veux directement d'avoir empêché ce merveilleux instant se dérouler. La musique laisse place au répondeur, et entendre ma voix mélangée à la sienne a ce don de me faire trembler de tout mon être. Cela ne dure pas longtemps, et au fond de moi, je préfère, car cela est plus de la torture que de la nostalgie.

    « Salut Liz, c'est moi. Il faudrait que tu penses à changer de répondeur d'ailleurs. Enfin...Prends le temps qu'il te faudra, tu sais. C'était juste pour te dire que je m'inquiète beaucoup pour toi, et je suis pas la seule. D'ailleurs, t'es pas allée au boulot aujourd'hui, j'ai dit au patron que tu étais malade, donc quand tu reviendras, dis-lui la même chose d'accord ? Bref. On sait que c'est dur, mais on ne t'a jamais vu dans cet état, enfin autant dans cet état. Tu sais, t'as toujours été une battante, qui ne se laisse pas marcher sur les pieds, invulnérable, courageuse, dynamique, qui déteste s'enfermer dans une pièce. T'as toujours été compliquée aussi, oui, car tout ce que je dis là, c'est quand on te connait, t'es pas comme ça. T'es réservée, un peu froide et je dirais même que t'es trop cassante. Mais il y a des choses qui changent pas chez toi, comme ton côté très lunatique. T'es capable d'être câline le matin, et distante le soir! T'es un véritable casse-tête chinois, j'espère que t'en as conscience darling. T'es trop méfiante, et ce trait de caractère, il se voit à dix kilomètres, même pas besoin de te parler pour le savoir tellement tes yeux parlent pour toi. Et puis franchement entre nous, si t'étais pas là, qui serait là pour nous faire rire? Car t'es la seule capable d'être aussi tête en l'air, maladroite, autant dans tes mots que tes gestes. Je sais pas pourquoi je te dis tout ça, peut-être simplement parce que la Lisbeth que je connais me manque. Parce que la larve qui écoute son répondeur à ce moment précis, c'est pas ma Lizette. Je t'aime, tu sais. Appelle-moi quand tu veux, madame la mystérieuse. »

    Cette demoiselle que j'aime profondément avait réussi à me décrire telle que je suis réellement, et c'en est effrayant de savoir combien mes amis me connaissent sur le bout des doigts. Elle a raison, je n'ai jamais été comme ça. Sans attendre, je me lève de mon lit et me dirige vers ma fenêtre pour ouvrir les volets ainsi qu'ouvrir la fenêtre pour respirer l'air frais. Quand j'inhale profondément, j'ai ce sentiment de ne pas l'avoir senti depuis des années. Je reste jusqu'à ce que mon corps soit parcouru de frissons, et c'est à contre cœur que je referme la fenêtre pour rentrer à nouveau dans ma chambre. J'avance les yeux fermés jusqu'à mon lit jusqu'à ce que je me prenne les pieds dans un placard, évidemment, c'était obligé, me connaissant! J'ouvre alors les yeux et remarque les dégâts: j'ai cette sensation que mon cœur s'arrête, lorsque je remarque que mon journal intime est ouvert. Je m'accroupis pour être plus près de lui et je ne quitte des yeux les photos que j'aperçois.



Dernière édition par Lisbeth Ainsworth le Mar 10 Fév - 0:19, édité 17 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lisbeth Ainsworth Meadow
    LIZ ta voix s'efface de mes pensées

avatar

Nombre de messages : 148
<center><b>PICTURE</b><i>t :
Date d'inscription : 08/02/2009

IF YOU WANNA BE MY LOVER,
friends&c0':

MessageSujet: Re: lisbeth ainsworth •• La différence entre moi et un fou, c'est que moi, je ne suis pas folle.   Dim 8 Fév - 22:06



    La porte de ma chambre s'ouvre brutalement et je remarque alors ma petite soeur se posant à côté de moi, l'air très inquiète « Lisbeth! Comment tu te sens? » me questionne-t-elle, à peine ai-je tant de me relever. Je lui fais un sourire sincère au coin de mes lèvres tout en la regardant, les sourcils légèrement arqués prouvant que ma petite chute l'a mise dans tous ses états. Je ramasse tout ce que j'ai fais tombé en rassurant Jacee, en lui disant que depuis le temps elle me connait, et surtout elle connaît ma maladresse. Elle sourit à son tour en ajoutant que c'est vrai, que je suis trop maladroite et je ris doucement à la confirmation de mon gros défaut. Elle repart alors comme si de rien était et tout va à présent mieux. Il me suffit de voir ce petit bout de femme pour me sentir terriblement bien, comme si nous nous complétions, comme si nous avons toujours été sœurs, ce qui n'est pas vraiment le cas.

    Je reprends mon paquet de cigarette et en sors une clope, encore une fois. La même action se répète, mais cette fois-ci, je préfère la consumer dehors en admirant la ville de Londres. Tout est si différent de l'Australie, à commencer par le temps: je n'ai jamais vu un ciel accompagné avec autant de nuages, mais ce n'est pas important. A vrai dire, c'est notre choix à nous, et je me dois de ne pas me plaindre, quoique les vagues où surfer en Australie me manque...

    L'Australie, le pays ou tout a commencé. Comment oublié ceux qui m'ont éduqué jusqu'à mes treize ans, comment oublié ceux qui m'ont permis de m'épanouir, d'être une enfant heureuse? A l'époque, je n'étais que Lisbeth Ainsworth, une brunette aux yeux bleus et le portrait craché de sa mère, Pandora Ainsworth. Être une fille de deux artistes a été plus qu'une fierté, car elle a été aussi un mode de vie complètement différent. De plus, j'ai eu la chance d'hériter de leur imagination débordante et de leur habilité à la peinture. Leur unique défaut était sûrement d'être trop dans leur bulle, trop dans leurs pensées que le monde est beau et que tout le monde est adorable.

    La pire des morts, c'est sans aucun doute celle des accidents voitures. Pas pour les victimes, non, car ils peuvent mourir sur le coup, mais pour les proches, et surtout pour une gamine de treize ans. Une mort brutale, une mort subite à laquelle on ne s'attend pas. On ne peut s'empêcher d'essayer de se rappeler la dernière fois on leur a dit qu'on les aimait, la dernière fois qu'on les a embrassé. On ne peut s'empêcher de faire des suppositions « Et si j'avais été là, peut-être aurait-il fait attention et serait toujours là? Ou si j'avais été là, je n'aurais pas aussi mal et je ne serais plus de ce monde non plus. » Et puis au final, on accepte et on attend juste que la douleur passe sans pour autant vouloir les oublier.

    Par chance, je n'ai pas eu besoin de rejoindre un orphelinat car immédiatement une famille m'a pris sous son aile. Une chance? Au début, pas vraiment, car de nature têtue et bornée, je refusais d'avoir une autre famille. Mais je ne pouvais le nier davantage, la famille Meadow est tout simplement adorable bien que ma nouvelle « sœur » ou plutôt cette inconnue, à l'époque, ne pouvait me supporter. Et il n'y avait pas besoin de mots pour qu'elle le dise, il suffisait de regarder sa jalousie maladive lorsque ses parents tentaient de me mettre à l'aise en m'offrant des cadeaux.

    Et pourtant, de fil en aiguille et en ne sachant comment, nous ne sommes rapprochées. Rapidement, elle m'a redonné goût à la vie et j'ai eu enfin la petite sœur que j'ai toujours désiré, bien que seulement quelques mois nous sépare. En les parents de Jacee, je sus trouver les miens et j'ai rapidement eu la sensation d'être une vraie Meadow, n'oubliant pas pour autant qui je suis: une Ainsworth.

    Et j'avais cette impression que le malheur était loin à présent, et que je pouvais enfin connaître le goût merveilleux du bonheur. Et un garçon en était en parti responsable, mon premier véritable amour. Je n'avais que dix-sept ans à l'époque, et pourtant je croyais que c'était l'homme de ma vie. Stupidité naïve. A présent que je prends du recul, je comprends qu'il était tout simplement inimaginable que ma relation avec mon professeur d'histoire-géographie. Et pourtant, cela a duré une année. Une année de véritable bonheur, d'amour, de passion, de sexe, de danger, d'une vie mouvementée et les jours passaient et ne ressemblaient pourtant pas. Personne n'était au courant à part Jacee, et cette vie me convenait parfaitement.

    J'ai compris ce jour-là, que le destin s'acharnait pour moi, quand il a demandé que j'arrête ses baisers trop intimes. Je ne voulais pas comprendre ce qu'il avait à me dire, je ne voulais pas l'entendre. Mais quand il fronça les sourcils pour attirer mon attention et surtout pour me faire comprendre que la situation était grave, j'arrêtai alors, pour le fixer longuement.
    « Le directeur nous a aperçu, hier soir. Il m'a convoqué ce matin. » Mon cœur s'arrêta un instant alors que ma bouche resta entre-ouverte un moment. Quand il vit que je ne pouvais avoir de réaction sous le choc, il poursuivit et profita de cette occasion pour s'éloigner de moi. Je me rappelle de la douleur indescriptible que j'ai ressenti à ce moment précis, j'avais envie de crier cette putain de douleur qui envahissait mon corps pour qu'il comprenne. Il m'avoua tout, que le directeur lui donnait une seconde chance, qu'il devait arrêter immédiatement cette relation sinon il risquait de se faire renvoyer et de ne jamais retrouver de travail dans le domaine de l'éducation et qu'il serait dommage de tout perdre seulement pour une gamine qui passera à quelqu'un de plus jeune. Il ajouta qu'il n'avait pas tort sur certains points, ce qui me fit sortir de mes gonds. Je peux me souvenir mot pour mot de cette terrible discussion car elle a inévitablement bousculé ma vie.

    « Alors c'est ça, tu me considères uniquement comme une sale gamine? »
    « Je n'ai jamais dit ça...Je dis juste que... »
    « Tu insinues que c'est fini! Après un an! Bordel, j'ai été si idiote de croire que tu m'aimais, je m'en veux tellement... »
    « Tu oses douter de mes sentiments, après tous les risques que j'ai pris pour toi Liz? »
    « N'est-ce pas normal que je doute de toi à présent Doug? Un jour tu prétends pouvoir décrocher la lune pour moi, et un autre tu me fais comprendre que notre relation est secondaire. »
    « Tu ne peux pas comprendre, tu n'es pas adulte et tu n'as pas encore conscience de l'importance d'un métier. »
    « Donc, c'est bien ça, tu me considères uniquement pour une gamine! Putain de merde, tu m'as vraiment prise pour une conne! »

    J'avais cette impression d'avoir perdu une année de ma vie, et cela m'était insupportable, ayant conscience combien la vie est courte. Alors que je commence à quitter la salle de cours, il me retient par le bras, et au fond, c'est ce que j'espérais. Je n'attendais qu'une chose, qu'il m'embrasse avec fougue et passion et qu'on recommence à s'aimer sans insouciance. Pourtant, ce que je voulais ne se passa, car il se contenta de me contempler comme si c'était la dernière fois qu'il se donnait le droit d'avoir ce genre de regards sur moi. Il passa la main dans mes cheveux et mon corps trembla sous ce geste, Doug ayant toujours eu un pouvoir incroyable sur moi. J'espérais à nouveau qu'il m'embrasse, seulement pour gouter à nouveau et pour une dernière fois le goût sucré de ses lèvres fines mais il se contenta alors de me dévorer des yeux.

    « Si tu tiens réellement à moi, reviens-moi lorsque tu seras majeure, et j'aurai toujours la porte ouverte. Toujours. »

    Je ne savais comment réagir face à cette affirmation, si je devais voir là-dedans de l'espoir ou si au contraire, je devais passer à autre chose et ne pas le croire. La seule dont j'étais réellement sûre à ce moment-là, c'est que je ne pouvais rester davantage dans ce lycée, sachant pertinemment que cela aurait été de la torture. Quand je rentrais ce soir-là à la maison, je déposai mon sac à l'entrée de la cuisine alors que, quant à moi, je rejoignais en courant la chambre de ma sœur. Je n'eus besoin de dire aucun mot et elle non plus, ses bras me suffisant pour apaiser ma peine. C'est quand mes larmes s'arrêtèrent de couler que je lui fis par de mon envie d'aller loin, très loin. Au début, elle fut surprise puis compréhensive. L'envie de lui demander de m'accompagner faire mes études supérieurs avec moi me prit, mais je ne pouvais lui demander de faire cela pour moi, cela aurait été preuve d'un égoïsme flagrant.

    « Alors je viens avec toi. Tu te débarrasseras pas de moi aussi facilement Liz! »

    Ainsi commença pour nous une nouvelle vie pour nous, et cela ne pouvait être bénéfique. Un nouveau départ, de nouvelles têtes, un nouveau pays...And life goes on.


BLEED IT OUT.


    pseudo, nom; keilyn ; chloé
    âge; 16 années
    avatar; jStroup <3
    où avez-vous connu «chemical reacts»; Par ma Cee <3
    que pensez-vous du forum ?; Franchement il est trop nul, il craint et puis le design burrrrrrrk! Non sérieusement, si je me suis inscrit c'est parce que j'adore, tout simplement, encore plus depuis que je sais qu'Effy = MA FEMME (L)
    code, code, code ?; boy&girl


Dernière édition par Lisbeth Ainsworth le Mar 10 Fév - 0:27, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Effy N. Cooper
    EFF' i lost you once, and im not gonna loose you again

avatar

Nombre de messages : 71
fav0rite s0ng : fall for you; second s.
m0od : happy&in love ( L )
<center><b>PICTURE</b><i>t :
Date d'inscription : 06/02/2009

IF YOU WANNA BE MY LOVER,
friends&c0':

MessageSujet: Re: lisbeth ainsworth •• La différence entre moi et un fou, c'est que moi, je ne suis pas folle.   Dim 8 Fév - 22:33

JESSICA I love you
bienvenue lisbeth <3
merci de t'être inscrite (L)

_________________
    (c) lora
    Your voice was the soundtrack of my summer
    Do you know you're unlike any other?
    Your eyes are the brightest of all the colors
    I don't wanna ever love another.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chemical-reacts.forumactif.com
Lisbeth Ainsworth Meadow
    LIZ ta voix s'efface de mes pensées

avatar

Nombre de messages : 148
<center><b>PICTURE</b><i>t :
Date d'inscription : 08/02/2009

IF YOU WANNA BE MY LOVER,
friends&c0':

MessageSujet: Re: lisbeth ainsworth •• La différence entre moi et un fou, c'est que moi, je ne suis pas folle.   Dim 8 Fév - 22:38

    Ashley I love you
    Merci & c'est un plaisir, plutôt merci à vous (:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Effy N. Cooper
    EFF' i lost you once, and im not gonna loose you again

avatar

Nombre de messages : 71
fav0rite s0ng : fall for you; second s.
m0od : happy&in love ( L )
<center><b>PICTURE</b><i>t :
Date d'inscription : 06/02/2009

IF YOU WANNA BE MY LOVER,
friends&c0':

MessageSujet: Re: lisbeth ainsworth •• La différence entre moi et un fou, c'est que moi, je ne suis pas folle.   Dim 8 Fév - 22:45

ahhh c'est gentil :]
tu me réserveras un lien (L)

_________________
    (c) lora
    Your voice was the soundtrack of my summer
    Do you know you're unlike any other?
    Your eyes are the brightest of all the colors
    I don't wanna ever love another.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chemical-reacts.forumactif.com
Lisbeth Ainsworth Meadow
    LIZ ta voix s'efface de mes pensées

avatar

Nombre de messages : 148
<center><b>PICTURE</b><i>t :
Date d'inscription : 08/02/2009

IF YOU WANNA BE MY LOVER,
friends&c0':

MessageSujet: Re: lisbeth ainsworth •• La différence entre moi et un fou, c'est que moi, je ne suis pas folle.   Dim 8 Fév - 22:50

    Bien sûr!
    Hey ma femme, devine qui c'est aufait x)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Effy N. Cooper
    EFF' i lost you once, and im not gonna loose you again

avatar

Nombre de messages : 71
fav0rite s0ng : fall for you; second s.
m0od : happy&in love ( L )
<center><b>PICTURE</b><i>t :
Date d'inscription : 06/02/2009

IF YOU WANNA BE MY LOVER,
friends&c0':

MessageSujet: Re: lisbeth ainsworth •• La différence entre moi et un fou, c'est que moi, je ne suis pas folle.   Dim 8 Fév - 22:54

OH MON DIEU Shocked
FEMME, donc .. CLOCLOOOOOOOOO I love you I love you
aaaaaaaaah YAY Very Happy
*faudrais ajouter des émoticones xDD*

_________________
    (c) lora
    Your voice was the soundtrack of my summer
    Do you know you're unlike any other?
    Your eyes are the brightest of all the colors
    I don't wanna ever love another.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chemical-reacts.forumactif.com
Lisbeth Ainsworth Meadow
    LIZ ta voix s'efface de mes pensées

avatar

Nombre de messages : 148
<center><b>PICTURE</b><i>t :
Date d'inscription : 08/02/2009

IF YOU WANNA BE MY LOVER,
friends&c0':

MessageSujet: Re: lisbeth ainsworth •• La différence entre moi et un fou, c'est que moi, je ne suis pas folle.   Dim 8 Fév - 22:55

    I love you I love you I love you I love you I love you I love you I love you I love you I love you I love you
    Ça fait plaisir de te retrouver en RP!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Effy N. Cooper
    EFF' i lost you once, and im not gonna loose you again

avatar

Nombre de messages : 71
fav0rite s0ng : fall for you; second s.
m0od : happy&in love ( L )
<center><b>PICTURE</b><i>t :
Date d'inscription : 06/02/2009

IF YOU WANNA BE MY LOVER,
friends&c0':

MessageSujet: Re: lisbeth ainsworth •• La différence entre moi et un fou, c'est que moi, je ne suis pas folle.   Dim 8 Fév - 22:56

TROOP (L)
t'es sur msn en ce moment ? (Je suis comme anti-sociable
je décore mon cahier de maths xDD)

_________________
    (c) lora
    Your voice was the soundtrack of my summer
    Do you know you're unlike any other?
    Your eyes are the brightest of all the colors
    I don't wanna ever love another.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chemical-reacts.forumactif.com
Lisbeth Ainsworth Meadow
    LIZ ta voix s'efface de mes pensées

avatar

Nombre de messages : 148
<center><b>PICTURE</b><i>t :
Date d'inscription : 08/02/2009

IF YOU WANNA BE MY LOVER,
friends&c0':

MessageSujet: Re: lisbeth ainsworth •• La différence entre moi et un fou, c'est que moi, je ne suis pas folle.   Dim 8 Fév - 23:05

    Ouiiii <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jacee Meadow

avatar

Nombre de messages : 68
<center><b>PICTURE</b><i>t :
Date d'inscription : 08/02/2009

IF YOU WANNA BE MY LOVER,
friends&c0':

MessageSujet: Re: lisbeth ainsworth •• La différence entre moi et un fou, c'est que moi, je ne suis pas folle.   Dim 8 Fév - 23:10

    Je viens de me rendre compte que je suis même pas venu te souhaiter la bienvenue Arrow
    SO, Bienvenue ma Lo <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jude A. Underwood

avatar

Nombre de messages : 97
Age : 25
fav0rite s0ng : white horse • taylor swift
m0od : awesome !
<center><b>PICTURE</b><i>t :
Date d'inscription : 06/02/2009

IF YOU WANNA BE MY LOVER,
friends&c0':

MessageSujet: Re: lisbeth ainsworth •• La différence entre moi et un fou, c'est que moi, je ne suis pas folle.   Dim 8 Fév - 23:24

Bienvenue ! =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chemical-reacts.forumactif.com/
Lisbeth Ainsworth Meadow
    LIZ ta voix s'efface de mes pensées

avatar

Nombre de messages : 148
<center><b>PICTURE</b><i>t :
Date d'inscription : 08/02/2009

IF YOU WANNA BE MY LOVER,
friends&c0':

MessageSujet: Re: lisbeth ainsworth •• La différence entre moi et un fou, c'est que moi, je ne suis pas folle.   Lun 9 Fév - 12:07

    Ma Cee (L)
    Merciii Jude (:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jude A. Underwood

avatar

Nombre de messages : 97
Age : 25
fav0rite s0ng : white horse • taylor swift
m0od : awesome !
<center><b>PICTURE</b><i>t :
Date d'inscription : 06/02/2009

IF YOU WANNA BE MY LOVER,
friends&c0':

MessageSujet: Re: lisbeth ainsworth •• La différence entre moi et un fou, c'est que moi, je ne suis pas folle.   Mar 10 Fév - 0:24

Superbe présentation ! =)
C'est terminé ? Juste pour être sûre, histoire de ne pas faire de gaffe xD.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chemical-reacts.forumactif.com/
Lisbeth Ainsworth Meadow
    LIZ ta voix s'efface de mes pensées

avatar

Nombre de messages : 148
<center><b>PICTURE</b><i>t :
Date d'inscription : 08/02/2009

IF YOU WANNA BE MY LOVER,
friends&c0':

MessageSujet: Re: lisbeth ainsworth •• La différence entre moi et un fou, c'est que moi, je ne suis pas folle.   Mar 10 Fév - 0:27

Voilà, je viens de trouver le code donc c'est terminé! (:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jacee Meadow

avatar

Nombre de messages : 68
<center><b>PICTURE</b><i>t :
Date d'inscription : 08/02/2009

IF YOU WANNA BE MY LOVER,
friends&c0':

MessageSujet: Re: lisbeth ainsworth •• La différence entre moi et un fou, c'est que moi, je ne suis pas folle.   Mar 10 Fév - 0:30

    GOD ta présentation LO 17
    Magnifique (L)
    Là c'est sur t'as gagné, je peux pas rivaliser 61
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lisbeth Ainsworth Meadow
    LIZ ta voix s'efface de mes pensées

avatar

Nombre de messages : 148
<center><b>PICTURE</b><i>t :
Date d'inscription : 08/02/2009

IF YOU WANNA BE MY LOVER,
friends&c0':

MessageSujet: Re: lisbeth ainsworth •• La différence entre moi et un fou, c'est que moi, je ne suis pas folle.   Mar 10 Fév - 0:33

    T'es adorable mais je sais que tu vas gagner, il suffit de lire tes premières lignes pour le savoir (L)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jude A. Underwood

avatar

Nombre de messages : 97
Age : 25
fav0rite s0ng : white horse • taylor swift
m0od : awesome !
<center><b>PICTURE</b><i>t :
Date d'inscription : 06/02/2009

IF YOU WANNA BE MY LOVER,
friends&c0':

MessageSujet: Re: lisbeth ainsworth •• La différence entre moi et un fou, c'est que moi, je ne suis pas folle.   Mar 10 Fév - 0:34

Superbe présentation (L). Validée =).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chemical-reacts.forumactif.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: lisbeth ainsworth •• La différence entre moi et un fou, c'est que moi, je ne suis pas folle.   

Revenir en haut Aller en bas
 
lisbeth ainsworth •• La différence entre moi et un fou, c'est que moi, je ne suis pas folle.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Petits suicides entre amis. Arto Paasolina.
» Quel est le point commun entre Neil Young et Rod Stewart?
» L'Associated Press dévoile des échanges entre AEG et Murray
» Association des petites soirées entre amis
» MIXAGE : S'entre-aider / Apprendre / Partager

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
▬ CHEMICALS REACT :: INTRODUCTION • :: •• ps; i love you ; introduce yourself. :: Présentations validées.-
Sauter vers: