AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Burger, que ferais-je sans toi ? } Lucy (L)

Aller en bas 
AuteurMessage
Presley S. Warrens
    Les opposés s'attirent, ceux qui se ressemblent s'assemble; je suis censée croire quoi?

avatar

Nombre de messages : 40
fav0rite s0ng : A-Punk > Vampire Weekend; Vanished > Crystal Castles; Fluorescent Adolescent > Arctic Monkeys (LL)
m0od : Poumpoumpiiidouuu !Viiiiiiiiva la Vidaaaaaaaa !
<center><b>PICTURE</b><i>t :
Date d'inscription : 09/02/2009

IF YOU WANNA BE MY LOVER,
friends&c0':

MessageSujet: Burger, que ferais-je sans toi ? } Lucy (L)   Jeu 19 Fév - 14:48

    « Bip. Bip. Bip. Bip. Biiiiiiiiiiiiiiiiiiiiip ! »

    Un grognement s'échappa du tas de couverture, qui remua légèrement, puis, une main en émergea et chercha à tâton le réveil qui ne voulait plus se taire. Finalement, la main trouva l'appareil, le saisit, et l'envoya à l'autre bout de la pièce. Le bruit du cadran qui se fracassait contre le mur acheva de réveiller la jeune femme. Elle repoussa les couvertures et regarda autour d'elle. Cela lui prit un bon moment avant de réaliser où elle se trouvait - sa chambre - puis finalement elle se leva. En faisant très attention, elle fit son chemin jusqu'à la salle de bain. Arrivée à destination, la jolie blonde se retourna, et admira la lourde tâche qu'elle venait d'accomplir: traverser sa chambre. En effet, la jeune femme n'était pas très organisée, et sa chambre reflétait parfaitement ce trait de caractère. Des objets, tous plus inutiles que les autres, s'empilaient sur le sol, recouvrant chaque millimètre carré du plancher. Sans exagération. Se rendre à l'autre bout de la pièce était donc une tâche ardue que la jeune femme devait accomplir chaque matin. Bref, la jeune femme fit tranquillement sa toilette, sans se soucier de l'heure.

    Lorsqu'elle fut toute belle & prête pour les yeux du public, elle ouvrit les rideaux. Aussitôt, la lumière éclatante envahit la pièce; si bien que la jeune femme dut cligner des yeux. C'est en voyant les trottoirs bondés sous elle & le soleil qui rayonnait fièrement dans le ciel que la jeune femme commença à se poser des question. Elle tourna machinalement la tête vers son cadran, et découvrit en maudissant le ciel qu'il n'était plus là. Elle le chercha pendant une bonne demi-heure, puis se souvint qu'elle l'avait détruit. Elle rit légèrement en remarquant le comique de situation puis décida de sortir. Elle empoigna son sac sans vraiment se soucier si les objets dont elle avait besoin se trouvaient à l'intérieur et quitta son appartement, dans les magnifiques rues de Londres.

    Presley Saige Warrens se promenait joyeusement dans la rue; on pouvait presque dire qu'elle gambadait. Sous son léger manteau en cuir brun se cachait des vêtements sélectionnés au hasard, qui pourtant allaient parfaitement bien ensembles. Sans maquillage, la jeune femme était toujours sublime, ce que nombreux passants remarquèrent. Ses bottes à hauts talons noires émettaient de petits « clac clac clac » à chaque fois qu'ils entraient en contact avec le sol, et sa jupe microscopique carrotée grise & noire se balançait légèrement de gauche à droite au rythme de sa démarche.

    C'est en passant devant un McDonald que la jeune femme s'arrêta brusquement. Elle s'appuya légèrement contre la vite, regardant à l'intérieur, tel un petit enfant qui bavait devant des sucreries. Puis, l'expression la plus enfantine du monde plastifiée sur le visage, Presley fouilla dans son sac noir pour découvrir avec un large sourire qu'elle avait son porte-monnaie. La jeune femme entra dans le restaurant de junk-food, et céda à la tentation. Quelques minutes plus tard, elle était assise à une table, seule, goûtant avec extase à un double Big-mac extra bacon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucy J. Stanford

avatar

Nombre de messages : 109
Age : 26
fav0rite s0ng : Young Folk- Peter Bjorn & John. Lullaby-The Cure. This Modern Love-Bloc Party . . .
m0od : Good. Very Good.
<center><b>PICTURE</b><i>t :
Date d'inscription : 09/02/2009

IF YOU WANNA BE MY LOVER,
friends&c0':

MessageSujet: Re: Burger, que ferais-je sans toi ? } Lucy (L)   Sam 21 Fév - 0:15


    L’affreux bruit du réveil retentissant dans toute la pièce, Lucy ouvrit avec beaucoup de difficulté les yeux puis les referma aussitôt. Qui avait bien pu inventer cet objet de torture ? Non mais vraiment, tous les matins elle se posait la même question. Lentement, elle sorti le bras de sa couette toute chaude pour enfin éteindre l’objet de tous les malheurs. Après une minute de calme bien méritée, elle bougea enfin de son petit cocon. A travers les volets, on pouvait voir que le soleil était au rendez vous. Quelque chose de rare pour Londres ! Dans de telles conditions, la belle demoiselle ne pouvait qu’être de bonne humeur. Elle alluma aussitôt sa chaîne hi-fi. Rituel indispensable pour un réveil en douceur. Leave Before The Lights Come On des Arctic monkeys. Un énorme sourire apparut soudainement sur son visage. Elle aimait cette chanson. Mais vraiment, du genre à l’écouter en boucle sans jamais s’en lasser. Elle augmenta un peu le son tout en remuant les hanches et en chantonnant les paroles. La demoiselle ne ressentait pas encore la fatigue, pourtant elle c’était coucher bien tard, une fois de plus. Elle avait fait la fête toute la soirée, dans un des bars les plus branchés de Londres. Il y avait un petit concert d’un groupe génial mais encore inconnu. C’est ce qu’elle aimait ici : le monde inconnu de la nuit ; toujours vivant, toujours quelque chose à voir. Pour changer, elle avait passé une bonne soirée en compagnie de ses amis et la bouteille de Vodka. Cette fois-ci, elle n’avait pas terminé si mal que ça. Elle en était fière. Même pas mal à la tête. Elle c’était surpassée. Elle regarda l’heure sur le cadran lumineux du réveil. Il était encore plutôt tôt. Lucy ne savait plus quoi faire. Elle aurait pu ranger sa chambre qui était vraiment désordonné ou encore nettoyer tout l’appartement. Mais elle aurait sans doute réveillé ses colocataires et puis elle n’était pas du tout motivée. Elle aurait pu se poser devant la télé pour zapper comme elle savait si bien le faire, là elle ne voulait absolument pas faire ça. Elle n’avait pratiquement plus d’argent pour faire du shopping. Les choix restaient limités. Soudainement, elle eut envie de voir Mathieu. Elle avait évité jusque là de penser à lui, mais maintenant il était trop tard. C’était simple, de toute façon, elle voulait passer tout son temps avec lui, rire avec lui, dire n’importe quoi avec lui. Stop. C’était inutile une fois de plus de faire la liste des choses qu’elle voulait faire avec Lui. Il ne fallait pas. Ils étaient amis. Rien de plus. Même si c’était injustifié, même si Lucy ne comprenait pas, c’était la réalité. Jamais elle n’aura l’espoir de recevoir autre chose de lui, que de l’amitié. C’était comme ça et pas autrement. Soudain, un mélange de tristesse, de colère et de mélancolie apparut. Hors de question que cela gâche sa journée. Elle avait trouvé se qu’elle allait faire.


    Elle se retrouva en un rien de temps, sur la plage. Son i-pod sur les oreilles, une chanson entrainante, Lucy se mit à courir. Elle ne savait pas bien pourquoi, ni même jusqu’où cela allait la conduire, mais il fallait qu’elle bouge. Que ça lui change les idées. Le temps était idéal, il y avait une légère brise et le soleil rayonnait. Il ne faisait ni trop chaud, ni trop froid. Elle adorait courir sur la plage, le lieu était magnifique et désert. Rien pour la déranger. Le vent sur le visage, dans les cheveux. Elle était libre. Pour une fois. Pas très sportive, la jolie blondinette s’arrêta au bout de 15 mn, très essoufflé. Elle s’asseya face à la mer, à regarder l’horizon. Elle regarda ce beau spectacle longtemps ; rien ne comptait. Elle se sentait bien. Voilà, sa journée était de nouveau parfaite. De retour chez elle, Lucy prit une bonne douche bien méritée. Puis, elle sélectionna ses vêtements pratiquement au hasard. Mais le hasard faisait bien les choses, car ils étaient parfaitement coordonnées et à la pointe de la mode. Ravie, elle s’arrangea une dernière fois devant le miroir, puis se maquilla légèrement. Elle n’avait jamais vraiment besoin d’en faire trop pour être belle. Consciente que c’était un avantage, elle se plaignait peu contrairement à la plupart des femmes de son âge. Tout un coup, elle se rendu compte qu’après tout ce sport, elle avait faim. Très faim même. La gourmande ne voulait manger qu’une chose : un enooorme big-mac, avec des frites et même un Sunday caramel. Ecoutant seulement son estomac, elle prit rapidement son sac à main, son portable, ses clés puis claqua brutalement la porte.

    Rapidement, elle se retrouva devant le Mcdonald’s le plus proche de chez elle. Elle en salivait rien qu’en y pensant. Elle ouvrit la porte, puis avec une grande surprise, reconnut au loin, immédiatement, la belle, la magnifique Presley. C’est avec amusement qu’elle alla la rejoindre tout de suite.

    « Alors comme ça, toi aussi tu ne peux pas résister ! Elle eut un léger rire. La preuve qu’on n’est pas cousine pour rien. Comme par hasard on se retrouve au même endroit. Je t’explique même pas comme je meurs de faim. Ahhhh, mais je suis contente de te voir. Dit-elle avec un grand sourire. »

    Puis, elle déposa un tendre baisé sur la joue de sa cousine adorée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Presley S. Warrens
    Les opposés s'attirent, ceux qui se ressemblent s'assemble; je suis censée croire quoi?

avatar

Nombre de messages : 40
fav0rite s0ng : A-Punk > Vampire Weekend; Vanished > Crystal Castles; Fluorescent Adolescent > Arctic Monkeys (LL)
m0od : Poumpoumpiiidouuu !Viiiiiiiiva la Vidaaaaaaaa !
<center><b>PICTURE</b><i>t :
Date d'inscription : 09/02/2009

IF YOU WANNA BE MY LOVER,
friends&c0':

MessageSujet: Re: Burger, que ferais-je sans toi ? } Lucy (L)   Sam 7 Mar - 17:06

    Double Big-Mac extra bacon. La recette du bonheur. Assise en si belle compagnie, Presley ne pouvait qu'être heureuse. Alors qu'elle prenait une bouchée, puis deux de son repas extrêmement nutritif, elle ne put s'empêcher de penser à sa vie, à ses malheur, mais pourtant le goût harmonieux de la viande, du ketchup, de la salade, des tomate & du bacon lui remontait le moral. Oui, vous l'aurez deviné; certaines personnes boivent de l'alcool pour oublier leur peine. D'autres vont bouger, faire du sport. Certains jouent de la musique, composent de magnifiques chansons pour se vider le coeur. Presley, elle, mangeait. Mangeait excessivement. Puis elle ne prenait pas un gramme. Alors qu'étaient les problèmes que la jolie blonde essayait d'oublier ce jour-là ? Aaron. Mais elle n'allait pas s'attarder sur cette pensée, car elle ne voulait pas être triste, pas ce jour-là.

    La jeune femme était donc assise seule à une table. Certaines personnes sont inconfortables lorsqu'elle sont seules, croient que les autres les dévisagent parce qu'ils ne sont pas avec des amis; mais Presley avait vécu une partie de sa vie seule, si bien qu'elle était habituée, et avec le temps elle s'est aperçue que la solitude était une compagne pas si désagréable que ça en fin de compte. En savourant les frites qu'elles avait commandées avec son hamburger, Presley se demandait quelle heure il était. Huit heures ? Onze heures ? Midi ? Quinze heure ? Elle n'en avait aucune idée, mais ça ne devait pas être l'heure idéale pour un big-mac, puisque le restaurant était pratiquement vide.

    Presley contemplait le fond de son soda lorsqu'elle entendit une voix, puis sentit une présence près d'elle. Elle releva la tête, et un immense sourire rayonnant se répandit sur son visage. Presley ne porta pas vraiment attention à ce que la personne venait de lui dire; elle se leva, puis se jeta dans les bras de sa cousine. Puis celle-ci lui donna un tendre baisé sur la joue, que Presley lui rendit. « Blah blah blah, blah blah, blah blah blah ! Blah blah je suis contente de te voir ! »

    « À n'importe quelle heure, n'importe quel jour, n'importe quel mois, mon big-mac sera toujours là pour moi ! » dit-elle en riant légèrement. Elle ne savait pas trop si elle avait répondu correctement aux paroles précédentes de Lucy, simplement car elle ne les avait pas entendues, mais elle ne s'attarda pas là-dessus, préférant de loin faire la conversation à sa cousine. « Rha tu m'as manquée aussi ... Ça fait, quoi, quatre jours qu'on ne s'est pas vue ? » répondit-elle, toujours en souriant. Puis, la jolie blonde se laissa tomber sur sa chaise, en tapotant la place à côté d'elle, invitant sa cousine à s'asseoir également. « Alors, qu'est-ce qui t'as amenée au McDonald à une heure pareille ? » En prononçant ces mots, Presley avait une intention bien précise: se renseigner subtilement sur l'heure. Pour la subtilité, elle n'était pas convaincue qu'elle avait réussi, mais elle obtiendrait sûrement une réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Burger, que ferais-je sans toi ? } Lucy (L)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Burger, que ferais-je sans toi ? } Lucy (L)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Rumeur] Tokio Hotel sur Sans Interdit NRJ en septembre ou octobre ?
» Philippe Manoeuvre sans lunettes !
» [#5 Photos de la semaine] Tom sans ses casquettes
» Détacher sans bavure un goulot de bouteille de Bordeau?
» Tête sans cab...?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
▬ CHEMICALS REACT :: WELCOME TO LONDON • :: •• the city :: Mcdonald's.-
Sauter vers: